Le projet Digital Mixité Challenge lauréat de la GEN

Le projet Digital Mixité Challenge lauréat de la GEN

Dans le cadre de l’appel à projets de la Grande Ecole du Numérique (GEN), l’IFPRA a présenté un projet innovant intitulé le Digital Mixité Challenge. Celui-ci consiste à proposer un escape game pédagogique sur la thématique de la mixité dans les métiers du numérique.

Favoriser la mixité dans le numérique

L’objectif de cet escape game sera de mieux faire connaître les métiers de cette filière, de déconstruire des stéréotypes, de tendre vers une culture numérique plus égalitaire, de favoriser l’inclusion et d’attirer plus de femmes vers ces métiers. En effet, force est de constater, qu’à ce jour, les filières et les métiers du numérique restent boudés par le public féminin. Il est temps de faire du numérique un outil, un moyen, une solution pour une société plus inclusive et plus durable.

Il est donc indispensable que les femmes deviennent actrices dans le développement du numérique et participent activement aux évolutions de ce secteur. C’est pourquoi ce projet visera également l’amélioration des problématiques d’orientation et du recrutement de femmes afin de favoriser leur entrée en formation sur des métiers de cette filière, métiers en forte tension pour lesquels les recruteurs rencontrent d’importantes difficultés de recrutement.

Le réseau des GRETA et le Réseau Canopé Normandie, partenaires de ce projet, s’engagent pleinement sur ce sujet, en faveur de plus de mixité dans les métiers du numérique, qui constitue aujourd’hui un enjeu sociétal. Le numérique est un levier puissant dans la société actuelle et il va de soi que l’implication des femmes ne pourra y être que bénéfique.

Logo Canopé

 

Changer l’image du numérique

D’après les chiffres de la Grande Ecole du Numérique (2020), la part des femmes dans les métiers du numérique en Normandie ne représente que 26%. Des chiffres en corrélation avec l’étude « Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes en Normandie » (Carif-Oref de Normandie, mars 2021), qui précise que parmi les 10 métiers les plus recherchés par les femmes inscrites à Pôle emploi, aucun n’a de lien avec le numérique, mais ressortent plutôt de métiers plutôt « identifiés » comme féminins (secrétariat, assistance auprès d’enfants, services domestiques, etc.).

Et pourtant, les femmes ont les mêmes capacités que les hommes pour exercer les métiers du numérique, ce sont donc davantage des inégalités d’orientation que de réussite qui engendrent des inégalités de carrière entre les sexes. Plusieurs raisons expliquent cet état de fait : tout particulièrement le déficit de culture numérique en général, la très grande méconnaissance des métiers qui souffrent d’une image trop « technique » peu attractive et la persistance de stéréotypes et biais de genre qui, au fur et à mesure, écartent les jeunes filles de ces filières (Education nationale, 2021).

En s’inscrivant dans cette démarche de mixité avec ce projet d’escape game, l’IFPRA souhaite initier ce changement. Une action valorisée par la GEN, engagée depuis plusieurs années en faveur de la mixité en soutenant notamment les initiatives visant à attirer et former plus de femmes aux métiers du numérique. En 2020, parmi les publics formés par la GEN, 25,7% étaient des femmes, la GEN se donne comme objectif d’atteindre a minima 30% de femmes formées d’ici 2023.

Grande Ecole du Numérique

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.